Planet Diversity World Congress on the Future of Food and Agriculture

Technologies Terminator

Une menace sur la souveraineté alimentaire et la biodiversité

Organisateur: Christof Potthof, Gen-ethical Network, réseau Gène-éthique, Allemagne et Georgina Catacora, Tierra Viva, Bolivie

Résumé:
Les technologies Terminator ou GURTS (genetic use restriction technologie/technologies de restriction de l'utilisation des ressources génétiques. Plus d'informations ici) comprennent de nombreuses technologies de génie génétique destinées à stériliser les semences ou à contrôler leur capacités à germer. Les entreprises de biotechnologies s'intéressent de près à ces technologies afin de contrôler l'utilisation de leurs semences et éviter que les agriculteurs replantent des variétés protégées par des brevets. Les défenseurs des PGM avancent que Terminator pourrait aider à empêcher la dissémination incontrôlée de PGM, et particulièrement d'arbres GM.
L'utilisation de semences terminator a été très critiqué comme une énorme menace pour la biodiversité et une dépossession du droit des agriculteurs à reproduire et développer leurs semences. La Convention sur la Diversité Biologique a déclaré illégales les technologies Terminator et a reconduit un moratorium au cours des 8 dernières années. Cependant la recherche et le développement de technologies Terminator continue, et pas seulement dans le secteur public.
En effet même si ses délégués ont supporté le moratoire de la CBD, l'Union Européenne finance un projet de recherche appelé "Transcontainer",  qui consiste à développer une série de technologies Terminator sous prétexte de chercher "un confinement biologique".

Cet atelier avait pour objectif de rassembler des initiatives du monde entier travaillant sur les impacts et suivant de près les derniers développements des technologies Terminator. Cet atelier a permis aux participants de discuter d'actions et de stratégies communes, notamment au regard des négociations en cours à la CBD. Cet atelier a aussi spécifiquement abordé le cas des arbres génétiquement modifiés, pour lesquels les technologies Terminator jouent un rôle spécialement important.

Intervenants et Compte Rendu:
L'atelier sur les technologies Terminator (ou autrement appelées technologies restreignant l'utilisation génétique -GURT- par la CBD) a rassemblé 20 personnes de 4 continents (Asie, Amérique du Sud et du Nord et Europe). Certains des participants sont engagés dans les débats et campagnes depuis longtemps, d'autres s'intéressaient à la question depuis peu.

Veronica Villa (ETC group) a donné un aperçu historique des technologies Terminator et a présenté les différentes campagnes actives sur le sujet.
Présentation    Notes
1.4 milliard de gens conservent leurs semences et les reproduisent pour la saison suivante.
Trois quart des agriculteurs dans le monde conservent leurs semences et les échangent avec leurs voisins. Cette méthode est la base de la sécurité alimentaire locale.

La CBD a mis en place un moratorium depuis 2000 (COP 5) sur les technologies Terminator. En 2006 (COP 8) il a été reconduit.
Veronica a mis en évidence trois changements dans le débat depuis la réaffirmation de ce moratorium:
- Le projet Transcontainer financé par l'Union Européenne
- La pression énorme des agrocarburants, spécialement au Sud
- Monsanto a acheté Delta and Pine Land, le détenteur des brevets Terminator originaux

Inge Wenzl, Allemagne
Compte Rendu de l'atelier (anglais)

Andreas Bauer (Munich environmental institute) a présenté le projet européen Transcontainer. En 2008 les développements et tests sont encore confinés en serres et laboratoires.
Présentation: Technologies Terminator et le projet Européen Transcontainer
Le projet européen Transcontainer est un programme dans lequel les cultures Terminator sont développées et appuyées. Ce projet est tout à fait en phase avec le calendrier des entreprises.
Neuf instituts de recherche publics de huit pays européens, une agence gouvernementale allemande et trois entreprises privées sont impliquées.
Contrastant avec les technologies Terminator "traditionnelles", la nouvelle approche a renversé le mécanisme. Les semences doivent maintenant être ranimées de l'état de mort par l'intermédiaire de produits chimiques (e.g. Antibiotiques, alcool ...). Le pollen de ces „semences zombies" est fertile, les contaminations génétiques sont donc encore possibles. Le RBF, ou encore bloc de fonction récupérable, est le mécanisme le plus répandu parmi les technologies Terminator.

Ruth Tippe (No patents on life!, Kein Patent auf Leben!, Allemagne) a présenté une liste des brevets et des entreprises et universités impliquées.
Présentation: Brevets sur Terminators
Ruth Tippe a posé la question des raisons qui ont poussé à développer des plantes Terminator, dans la mesure où des approches légales permettent déjà de monopoliser la propriété intellectuelle avec les brevets. La raison est simple: l'application des brevets n'est pas efficace partout, et spécialement dans les pays en voie de développement. les entreprises cherchent donc des parades et  développent un contrôle biologique des semences.

Normita Ignacio (CBDC forum, searice) a présenté un film présentant le point de vue des agriculteurs.
Présentation: Paroles de paysans sur les technologies Terminator

Maria Jose Guazelli (Centro Ecologico, Brésil; Campagne Latino-Américaine pour l'Interdiction de Terminator) a présenté des experiences d'Argentine, de Bolivie, du Brésil, du Pérou, d'Uruguay.
Présentation: Campagne Terminar Terminator en Amérique du Sud
La campagne en Amérique du Sud vise à arrêter toutes les technologies Terminator et  met l'accent sur les impacts sociaux attendus d'une telle technologie.

Les discussions ont mené les participants à l'atelier à formuler six principales demandes:
- Le moratorium de la CBD n'est pas suffisant - il faut interdire complètement terminator!

- Les arbres GM, les agrocarburants, et les cultures pharmaceutiques ne doivent pas légitimer les GURTs


- Les GURTs ne peuevent pas être considérés comme un moyen sûr de contenir l'ADN transgénique

- L'argent public ne doit pas aller au développement de technologies
Terminator/ GURTs

- Il est mieux de prendre une large définition de la technologie Terminator (et pas celle plus restreinte de la CBD) et de regarder ses impacts sociaux

- Des campagnes devraient être menées à l'adresse des producteurs, des consommateurs, des décideurs politiques et des médias

Visionner les vidéos

Pour visionner une vidéo cliquez sur une des images ci-dessous.

Adobe Flash Player 9 est requis et JavaScript doit être autorisé.

Veronica Villa, ETC group, Mexique

Part 1      Part 2

Andreas Bauer, Munich Environmental Institute, Allemagne

Partie 1      Partie 2

Ruth Tippe, No patents on life!, Kein Patent auf Leben!, Allemagne

Normita Ignacio, CBDC forum, searice

Maria Jose Guazelli, Centro Ecologico, Brasil; Latin American Ban Terminator Campaign

Dernières Contributions

Terminator TechnologiesTechnologies TerminatorTerminator-TechnologienTecnologías Exterminadoras

Comité Local d'Organisation