Planet Diversity World Congress on the Future of Food and Agriculture

Commerce agricole et Diversité

À la recherche d'un cadre alternatif pour des marchés agricoles durables

Organisatrices: Mute Schimpf, Misereor, Allemagne et Christine Chemnitz, Fondation Heinrich Boell, Allemagne

Intervenants:
Elisabeth Cruzada, Masipag, Phillipines
Timan Satorius, eco-fair trade project, Allemagne
Hannes Lorenzen, European Parliament, Bruxels

Description:
L'atelier vise à débattre des modalités d’échanges commerciaux respectueux des différents aspects de l'agriculture, ou comment les échanges multilatéraux peuvent-ils respecter les liens étroits entre l'agriculture et l'environnement sans nuire aux efforts nationaux ou internationaux pour la protection de la biodiversité.

C’est principalement par l'agriculture que les humains ont un contact avec la nature. D'une part, les humains ont la capacité de modifier de manière significative l'espèce, les cours d'eau, et les paysages, et d'autre part ils reçoivent les ressources essentielles et les services vitaux.

Par conséquent, l'agriculture est à la fois un ami et un ennemi de la diversité biologique.

D'une part les systèmes industriels de production agricole ont considérablement diminué la biodiversité en augmentant l'utilisation de l'eau, des pesticides et des engrais.

D'autre part, certaines régions, riches par leur biodiversité, tendent à devenir des habitats semi normaux où les espèces ont évolué conjointement avec des pratiques agricoles traditionnelles et ancestrales

Les accords commerciaux continuent de négliger les rapports intimes entre l'agriculture et l'environnement. Cela a des conséquences potentiellement ruineuses pour la nature et l’agriculture. Les échanges internationaux accrus de produits agricoles sont susceptibles de favoriser le développement de l'agriculture industrielle, par l’importance accrue d’importations et le développement de monocultures, ce qui est particulièrement nocif pour la biodiversité.

En fait les monocultures sont l'"antithèse à la diversité".Elles exigent de grandes quantités d'engrais et de pesticides, fongicides, herbicides en vue de hauts rendements et du contrôle des insectes et des parasites, transformant les champs en déserts agricoles en tuant tout sauf la récolte prévue.

Autre point important : la perte de biodiversité par l'utilisation d'hybrides ou des graines génétiquement modifiées. Depuis des siècles des fermiers ont sélectionné des graines et formé de ce fait une faune et une flore locales spécifiques, mais aujourd'hui seulement neuf variétés font les trois quarts des plantes consommées par des humains.

Dernières Contributions

Agricultural Trade and DiversityCommerce agricole et DiversitéAgrarhandel und VielfaltComercio y Diversidad Agrícola

Comité Local d'Organisation